Ventilation d’un logement à Lyon, Villeurbanne, Villefranche sur Saône, dans le Rhône ou dans l’Ain

Durée de lecture :5 min

Les logements actuels sont de mieux en mieux isolés et de plus en plus étanches à l’air et à l’humidité. Si le gain en termes d’économies d’énergie et de confort est indéniable, il faut rester vigilant quant à la qualité de l’air ambiant. L’installation d’équipements de ventilation est indispensable, dans le neuf comme en rénovation.

La ventilation / VMC, essentielle et obligatoire

La ventilation joue un triple rôle autant dans une ville comme Lyon qu’en milieu rural campagne du Rhône ou de l’Ain :

  • préserver la santé et l’hygiène
  • conserver le logement en bon état
  • garantir la sécurité des équipements de chauffage

Les bienfaits de la ventilation dans l’Ain, le Rhône… et ailleurs
Plusieurs facteurs contribuent à la dégradation de l’air ambiant : la respiration des occupants, les produits ménagers, le tabac et les parfums d’ambiance, le chauffage, les composés organiques volatils présents dans le mobilier ou la décoration, les fumées de cuisine…
La ventilation est obligatoire dans les bâtiments neufs depuis l’arrêté du 22 octobre 1969. Elle peut être assurée par des conduits à tirage naturel ou par un dispositif de ventilation mécanique (VMC). Des débits réglementaires ont été définis par deux arrêtés pris en 1982 et 1983. Le procédé mis en œuvre doit permettre d’évacuer l’air vicié et d’apporter de l’air neuf. Cette circulation doit limiter la formation de condensation et d’humidité. Le principal inconvénient de la ventilation est qu’elle cause des déperditions de chaleur. Celles-ci peuvent représenter de 10 à 20 % des déperditions totales.

Des procédés de ventilation efficaces et simples à mettre en œuvre

La ventilation naturelle permanente par balayage convient particulièrement aux immeubles collectifs. Aucun dispositif mécanique n’est requis. L’air extérieur est acheminé dans le logement par des entrées d’air et ressort par des bouches d’extraction. Dans le cadre d’une ventilation naturelle assistée, un dispositif placé sur la toiture peut augmenter le débit naturel.
La Ventilation Basse Pression est surtout utilisée dans les programmes de réhabilitation de logements collectifs. Ce système utilise les conduits de ventilation naturels existants, ce qui évite les opérations de tubage et de chemisage, souvent très coûteuses.
Le puits canadien, provençal ou ardéchois, est surtout utilisé dans l’habitat traditionnel. L’air sain est aspiré par une bouche généralement installée dans le jardin et acheminé dans l’habitation par des canalisations enterrées. Sa température s’auto-régule naturellement en fonction des saisons.

Nous proposons des prestations en ventilation / VMC, contactez nous !

La VMC, un incontournable autant en ville (Lyon, Villefranche…) qu’à la campagne (Gleizé, Trévoux, Arnas…)

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est le dispositif le plus utilisé dans les maisons individuelles mais il convient également aux appartements et immeubles collectifs.
Une VMC simple flux aspire l’air en permanence dans les pièces dites techniques (salle de bains, WC, cuisine). L’air vicié est conduit par des gaines jusqu’au groupe extracteur situé dans les combles, puis évacué par une sortie aménagée sur la toiture. L’air sain entre par des entrées auto-régulées au niveau des fenêtres. Le débit reste le même en permanence. Un interrupteur permet de passer d’une petite vitesse à une grande vitesse de ventilation.
La VMC hygroréglable ajuste le débit d’air au niveau d’humidité de la pièce d’où l’air est extrait. Ce dispositif est particulièrement intéressant dans les salles d’eau ou de bains. Le débit se réduit automatiquement lorsque l’hygrométrie est faible, ce qui réduit les besoins en chauffage.
La ventilation mécanique insufflée (VMI) est particulièrement indiquée dans les habitations sujettes à des problèmes d’humidité, de condensation ou de moisissures. L’air extérieur est insufflé par un point unique après avoir été filtré et préchauffé. Les polluants sont évacués hors du logement grâce à une légère surpression. Ce dispositif s’autorégule en fonction des saisons.
La VMC double flux est particulièrement efficace pour limiter les déperditions de chaleur. L’air entrant est réchauffé grâce aux calories récupérées dans l’air sortant. Le principal obstacle à la diffusion de cette technologie est qu’elle est plus coûteuse et plus consommatrice d’énergie qu’une VMC simple flux. La VMC double flux est généralement privilégiée dans les régions froides car les économies d’énergie réalisées compenseront largement la légère surconsommation.
Quel que soit le type de logement, l’installation d’une ventilation est indispensable pour le confort, la santé et la sécurité des occupants. Le choix de l’équipement devra se faire en tenant compte des contraintes techniques et budgétaires et des objectifs en matière d’économies d’énergie.


ADAG-CALADOISE,
au service de la qualité de votre bien-être

  • Satisfaction
  • Marque
  • Sécurité
  • Proximité
Être
rappelé
Être
rappelé
Demande de rappel